wild camping spain 5 - Camping sauvage en Espagne

Camping sauvage en Espagne

|

Avis de non-responsabilité : toutes les informations mentionnées dans cet article sont basées sur notre propre expérience et des recherches approfondies. Cependant, comme les règles du camping sauvage en Espagne peuvent changer en fonction de la région, fais tes devoirs et vérifie les dernières mises à jour avant de partir en Espagne.

Petit-déjeuner dans une forêt de pins, coucher de soleil sur une plage calme, et se laisser tenter par des tapas fraîchement préparées entre les deux lors d’un camping sauvage en Espagne, cela ressemble à un rêve. La réalité est cependant un peu délicate, et si le camping sauvage en Espagne est officiellement interdit, il y a quelques exceptions où il est plus toléré, tu pourras donc éviter les campings si c’est ce que tu recherches.

Camping sauvage en Espagne – pourquoi est-ce si compliqué ?

La réponse est simple : la nature et la sécurité. L’Espagne se soucie de ses ressources naturelles, c’est pourquoi il existe des règles strictes concernant le camping, y compris le camping sauvage. Pour rendre les choses encore plus difficiles, chacune des 17 régions autonomes de l’Espagne a ses propres règles qui ont tendance à changer peu souvent. Allez savoir !

L’autre raison pour laquelle l’Espagne est si rigide avec ses règles de camping sauvage près des plages en particulier, c’est la sécurité des visiteurs, car il y a environ 400 victimes de noyade par an.

Dans cet article, nous allons résumer quelques règles essentielles à suivre lors d’un camping sauvage en Espagne pour que ton road trip ne tourne pas au vinaigre. Surtout quand l’amende pour camping illégal en Espagne va de 30 à 3000 €, en fonction de l’espace que tu occupes sur le terrain et de quelques autres circonstances. Par exemple, tu paieras une amende de 600 € pour avoir campé dans une réserve naturelle, Valence facture 1500 € pour avoir planté une tente sur une plage, sans parler des amendes pour avoir jeté des mégots, allumé un feu dans la nature sauvage, etc.

Règle de base : plus la région est populaire, plus les règles sont strictes. En Espagne, le nord est moins visité par les vacanciers, par conséquent, tu trouveras peut-être les règles du camping sauvage plus indulgentes.

Es-tu en train de te garer ou de camper ?

Ne pas connaître la langue d’un pays que tu traverses ne justifie pas le fait que tu ne connaisses pas ses règles. Il est bon de savoir qu’il y a une différence entre le stationnement et le camping en Espagne, afin d’éviter de payer une amende ou d’interagir avec la police. Il existe des moyens plus divertissants de pratiquer ton espagnol.

Si ton véhicule (voiture, camping-car, caravane)

  • a TOUTES les roues au sol (pas de blocs de nivellement, de cales ou de stabilisateurs autorisés)
  • n’a pas d’équipement supplémentaire attaché à lui (auvent, table, chaises).
  • a une caravane qui est attachée à ton véhicule

alors tu te gares.

LevelingBlocks23 Featured e1691738692550 1 - Camping sauvage en Espagne

Mais si tu.. :

  • tu utilises un support quelconque pour tes roues
  • installe ton matériel de camping (table et chaises, toilettes portables)
  • Monte la tente de ta voiture (tente de toit, tente de hayon ou auvent).
  • cuisine en plein air
  • dans le cas d’un camping-car – ta porte ou fenêtre extérieure est ouverte (cela peut varier d’une région à l’autre, porte ou fenêtre extérieure signifie principalement toute porte ou fenêtre autre que celles de la cabine du conducteur, ou les portes utilisées pour vivre/camper, et non pour conduire le véhicule ou transporter des passagers).

alors tu fais du CAMPING.

Ces informations devraient t’aider à préparer l’installation de ton camping-car ou le montage d’une tente. Pour plus de détails, consulte cette instruction du ministère de l’Intérieur (uniquement en espagnol).

Où tu n’as PAS LE DROIT de faire du camping sauvage en Espagne

  • TOUS les endroits où il y a un panneau NO CAMPING
  • plages. Cela s’applique à l’ensemble du pays. La seule façon de profiter des plages en Espagne est de se garer sur une place de parking officielle, sans faire aucun signe de camping (voir la liste ci-dessus).
  • parcs nationaux
  • les zones de chasse, signées COTO DE CAZA, ou diagonale noire et blanche. Lis un article détaillé sur les panneaux en Espagne ici.
  • des propriétés privées (c’est relatif, vérifie la liste ci-dessous).
coto de caza sign - Camping sauvage en Espagne

Les régions où le camping sauvage n’est pas autorisé ou toléré au minimum :

Andalousie, Aragon (autorisé seulement à partir de 1500 m d’altitude), Valence, Navarre, Galice, Estrémadure et Asturies.

Où est-il AUTORISÉ de faire du camping sauvage en Espagne ?

  • les aires de stationnement officielles pour les camping-cars et les caravanes

Remarque : en règle générale, tu ne peux rester ici que pour une nuit, très rarement pour deux nuits. Je te suggère de passer plus souvent d’un parking à l’autre.

  • aires de repos
  • Les aires de camping-car (elles sont limitées uniquement aux camping-cars, mais tu as le droit d’y rester 2 ou 3 nuits gratuitement, sans craindre qu’un policier ne vienne frapper à ta fenêtre à l’aube).
  • propriété privée (oui, tu peux le faire après avoir demandé la permission, et tu ne devrais pas rester plus d’une nuit à moins qu’un propriétaire ne t’invite à camper et à chiller dans son oliveraie pendant une semaine).

Bon à savoir pour faire du camping sauvage en Espagne

  • 3 véhicules ou tentes au maximum peuvent camper au même endroit (10 personnes au maximum) pendant 3 jours au maximum.
  • La distance entre les véhicules ou les tentes doit être supérieure à 500 mètres, sinon, ils sont considérés comme un seul groupe (voir p.7, Article 46.1 dans ce document officiel du Ministère de l’Information et du Tourisme en Espagne. Mais seulement en espagnol).
  • pas d’abattage d’arbres, pas de désherbage de la zone où tu campes, pas de chasse
  • au moins 100 mètres d’une source d’eau
  • n’allume le feu que dans les endroits prévus à cet effet
  • Nettoie la zone de tous les déchets avant de partir, et d’autres conseils pour le camping et les erreurs à éviter.

Des endroits où le camping sauvage est plus toléré :

La Catalogne, les îles Canaries, le Pays basque, les Pyrénées, la Cantabrie et la côte atlantique.

Ma propre expérience et des conseils sur le camping sauvage en Espagne

Fais preuve de bon sens et ne campe pas dans des endroits lucratifs – tu risques d’avoir des ennuis. Tu peux visiter l’endroit pendant la journée, puis conduire 30min-1hr ailleurs, jusqu’à un endroit tranquille pour dormir la nuit dans ta voiture. Il n’est pas nécessaire de sortir une tente et tout ton matériel de camping si tu ne fais que dormir une nuit lors d’un voyage en voiture (c’est ce que je préfère faire).

Au lieu de penser au camping, où tu restes au même endroit plus longtemps et où tu veux cuisiner, utiliser une table de camping, peut-être une tente, je pense que c’est un voyage en voiture et que dormir dans la voiture est juste un repos nécessaire. Nous nous arrêtons quelque part juste avant le coucher du soleil, nous n’attirons pas trop l’attention sur nous et nous partons tôt (si l’endroit est plus fréquenté) ou quand nous voulons (si l’endroit reste calme).

Tu pourras ainsi profiter du meilleur des deux mondes : l’exploration du pays et de ses endroits cachés et l’hébergement dans des lieux intéressants pendant la nuit.

Et si nous avons envie de ralentir et de rester plus longtemps au même endroit, nous payons simplement pour un beau camp avec toutes les commodités que tu veux – des douches, un magasin, un bar, etc. Car plus tu restes longtemps dans un lieu non officiel, plus tu as de chances de te faire remarquer.

Voici quelques conseils basés sur ma propre expérience :

  • Va hors saison si tu le peux – l’Espagne est toujours chaude et tu auras des places de parking plus calmes ou même des zones populaires où il est possible de camper.
  • Ne t’inquiète pas de rouler un peu – tu finiras par trouver un bon endroit, continue à chercher !
  • Reste à l’écart des grandes routes – tu trouveras de meilleurs endroits sur les routes de campagne, à proximité des villages, dans les forêts locales.
  • Ne bloque pas les chemins forestiers – la dernière chose que tu veux, c’est qu’un fermier agacé te crie dessus depuis son tracteur. C’est aussi ignorant et irresponsable car tu pourrais empêcher des gens de faire leur travail. Trouve une route forestière, mais gare-toi toujours sur une aire de stationnement – il y a peut-être une clairière où les véhicules tournent ou un emplacement officiel où les randonneurs peuvent laisser leur voiture, une aire de repos.
  • Apprends l’espagnol – même si quelqu’un te repère, si tu es gentil avec lui et que tu parles sa langue, il ne t’en voudra pas – dis Hola ! avec un sourire, demande des informations sur le quartier ou sur ce qu’il fait, tu pourras même obtenir de bons tuyaux.
  • Reste à l’écart des zones habitées – le mieux est qu’il n’y ait personne. Tu ne sais jamais qui sera curieux la nuit, ou les enfants du coin qui te feront des farces

Les meilleurs endroits pour faire du camping sauvage en Espagne

Pour t’éviter d’avoir à décider où faire du camping sauvage en Espagne, voici quelques applications utiles qui regorgent de lieux de camping uniques et éloignés : iOverlander (couvre 96 pays), Campanyon pour des tas de campings privés, et le populaire Park4night.

Ou, comme je préfère le faire – utilise Google Maps, passe à la vue satellite (réelle) et cherche manuellement dans les forêts voisines des routes et des endroits qui ont l’air isolés, afin de ne pas être dérangé la nuit. Cela fonctionne mieux loin des zones touristiques – n’importe où dans l’Espagne rurale (ou dans n’importe quel autre pays), où tu ne gênes pas les fermiers locaux ou les travailleurs forestiers. Tu n’imagines pas le nombre d’endroits charmants que j’ai trouvés de cette façon (et aussi quelques endroits très bizarres ou remplis de moustiques – ça ne marche pas à tous les coups ! :D).

Ou simplement en conduisant et en repérant les bons emplacements – ceux où tu ne déranges personne, mais où tu as quand même une belle vue. Voici quelques photos de nos lieux de camping sauvage en Espagne au fil des années :

1. Camping sauvage à Majorque

Nous avons loué une camionnette standard et nous avons dormi sur les sièges – ce n’était pas très confortable, pour être honnête, les sièges ne sont pas faits pour dormir – nous avons mieux dormi dans une Fiat 500 ! C’était hors saison, les routes étaient vides et les parkings aussi, dont beaucoup avec une vue imprenable :).

Normalement, je ne dormirais pas si près de la route (1ère photo), mais comme c’était hors saison, il n’y avait presque personne.

2. Sud de l’Espagne – Camping sauvage à Tarifa

Nous dormions sur les sièges avant d’une Fiat 500 louée et ce n’était pas trop mal. Bien sûr, si j’avais mon propre camping-car Sharan, ce serait beaucoup plus confortable, mais ce n’était pas possible à l’époque – je commençais tout juste à faire du camping sauvage :).

C’était aussi hors saison, nous nous sommes garés dans des parkings officiels qui étaient toujours vides – parfois avec une vue sur l’Afrique (2ème photo).

3. N’importe où en Espagne camping sauvage

J’ai campé dans toute l’Espagne – la côte est, le nord, la côte ouest aussi, mais je n’ai pas d’images. Les mêmes règles que celles que j’ai mentionnées plus haut s’appliquent – plus la région est rurale, plus c’était facile. Si tu montes en voiture sur les collines au milieu de nulle part, il y aura plein de lieux d’amour avec une vue.

As-tu déjà fait du camping sauvage en Espagne ? Partage-le avec les autres dans le commentaire ci-dessous !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *